Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est TOP. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est TOP. Afficher tous les articles

01 mars 2024

Umoa-Titres : le Togo lève 38 milliards FCFA


Le Togo a bouclé ce vendredi 1er mars, une nouvelle opération sur le marché financier régional. 

 

En quête de 35 milliards FCFA via une émission simultanée de Bons (BAT) et d’Obligations Assimilables du Trésor (OAT), le Trésor public a finalement collecté 38 milliards FCFA, soit 110% du montant recherché.

En tout, 44 investisseurs ont participé à l’opération proposant une enveloppe de 66 milliards FCFA, soit 189 % de taux de couverture. Dans le détail, 14 milliards ont été collectés sur les BAT émis sur les maturités de 182 et 364 jours aux taux d'intérêt multiples, tandis que 24 milliards ont été levés sur les OAT rémunérées au taux annuel de 6,15%, sur la maturité de 3 ans.

Au total, le Togo cumule 148 milliards FCFA d’emprunt sur les 607 milliards FCFA prévus cette année.

Togo/Acte 5 des « universités du 3ème âge » : Top départ ce 1er mars


Le coup d'envoi de l’acte 5 des « universités du 3ème âge » sera donné ce vendredi 1er mars 2024 à l’Université de Lomé, à l’amphi 600.

 

Cette année, l'initiative de l’Institut National d’Assurance Maladie(INAM) se déroulera autour du thème : « Tenir les promesses envers les personnes âgées ».

Les « universités du 3ème âge » ont pour objectif de créer un cadre, d’information, d’échanges et de sensibilisation sur la santé et le bien-être des personnes âgées et de mobiliser les acteurs du 3ème âge pour la prévention et la promotion de la santé chez les séniors.

Ce concept qui met l’accent sur les personnes âgées et les stigmatisations liées à leur âge, pose le débat et invite la vigueur à un regard plus accrut et à une attention envers ces derniers.

À part Lomé, plusieurs villes sont concernées par cet événement notamment,  Kpalimé le 4 mars; le 7 mars à Sokodé; le 9 mars à Kara et à Dapaong le 12 mars.

L’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) a pour mission d’assurer la couverture des risques liés à la maladie, aux accidents et maladies non professionnels et à la maternité des agents publics et de leurs ayants droit.

Lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme : Le Togo bénéficiéra d’une subvention de 74 milliards FCFA du Fonds Mondial

 


Le Togo bénéficiera d’une subvention de 74 milliards FCFA pour la période 2024-2026. Alloué par le Fonds Mondial, cette somme entre dans le cadre de la lutte contre le sida, la tuberculose, le paludisme (CG7) et la Covid-19 (C19RM).

 

L’information a été dévoilée mercredi 28 février au cours d’une rencontre présidée par le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, à Lomé.

Cette nouvelle enveloppe d’un montant de 112, 8 millions d’euros, soit environ 74 milliards de FCFA, correspond à une augmentation de plus de 14 % par rapport à la subvention du cycle 2021-2023 (environ 64,9 milliards FCFA). Également, des fonds additionnels et de réinvestissement d’une valeur de 19,37 millions d’euros (12,7 milliards FCFA) ont été approuvés pour 2024-2025.

Concrètement, ce financement du CG7 et C19RM permettra de reconduire les programmes nationaux de lutte contre le Sida, la tuberculose, le paludisme et d’équiper la Centrale d’achats des médicaments essentiels et génériques du Togo (CAMEG-TOGO).

Il s’agira en outre, de consolider les acquis de la lutte antipaludique et d’accélérer la mise en œuvre des services de prévention et de soins de qualité dans la lutte contre les épidémies du VIH et de la tuberculose.

Dans son intervention, la cheffe du gouvernement a mis en lumière les avancées du Togo dans le domaine sanitaire avec l’élimination de plusieurs maladies virales et le renforcement des plateaux techniques dans presque toutes les régions du pays. « C’est dans cette dynamique que le gouvernement met tout en œuvre pour opérationnalisation progressive et effective de l’assurance maladie universelle au cours de cette année 2024 », a-t-elle expliqué.

Pour rappel, c’est depuis 2002, que le Togo collabore avec le Fonds mondial dans la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose.

28 février 2024

Togo : Faites le dépôt de vos plans parcellaires en ligne à partir du 1er mars prochain


Au Togo, la digitalisation des services publics dans le domaine du foncier se poursuit. Après le titre foncier, le dépôt des plans parcellaires, ce document qui permet d'identifier les limites de propriété d'une parcelle, se fera désormais en ligne en version électronique (fichier dwg), à partir du 1er mars prochain.

 

L’annonce faite récemment par l’Office togolais des recettes (OTR) s’inscrit dans le cadre de la simplification et de la dématérialisation des procédures. L’objectif est de faciliter les démarches pour les populations et de réduire les délais de traitement.

 

Pour rappel, il y a deux ans, plusieurs réformes ont été opérées au niveau du permis de construire.

Partenariat Togo/BAD : Le "développement" au centre d'un entretien entre Faure Gnassingbé et Dr Akinwumi Adesina

 


Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, s’est entretenu ce 27 février 2024 à Lomé avec le Dr Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

 

Les échanges ont principalement porté sur les perspectives du partenariat entre le Togo et l’institution financière panafricaine, conformément à la vision du chef de l’Etat pour l’industrialisation et le développement des infrastructures socio-économiques.

« J’ai discuté avec le Président de la République sur sa vision pour l’industrialisation du pays, et comment la Banque africaine de développement et ses partenaires peuvent réaliser des investissements dans les infrastructures comme celles de la route Lomé-Cinkassé, un corridor très important qui nécessite un investissement de 2,9 milliards de dollars. Nous sommes entrain de mobiliser les investisseurs autour de ce projet ».

Outre le secteur des infrastructures routières, le chef de l’Etat et son hôte ont également échangé sur la volonté de la BAD d’investir dans les infrastructures de la santé au Togo.

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a exhorté les partenaires de son institution à accompagner le Togo dans sa politique d’amélioration du système de santé en vue d’accélérer l’accès de la population aux soins de qualité.

La mobilisation des ressources par le secteur privé pour une meilleure optimisation de la production des engrais à partir du phosphate était également au centre des discussions.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) fait partie des partenaires stratégiques du Togo. Les interventions de l’institution dans notre pays s’établissent dans le cadre du Document de stratégie pays 2021-2026, autour de deux axes prioritaires à savoir le développement des pôles de croissance inclusive et des politiques d’inclusion sociale et le renforcement de la gouvernance financière et sectorielle.

Le portefeuille en cours de la Banque africaine de développement (BAD) au Togo couvre plusieurs projets structurants notamment les agropoles, le développement des industries de transformation agro-alimentaire, la réhabilitation des routes et les énergies renouvelables.

27 février 2024

Jupiler pro League Belge : Kevin Denkey tout feu tout flamme avec déjà 22 buts en 25 matchs cette saison

 


Kevin Denkey est très en forme cette saison 2023-2024. L’attaquant international Togolais brille de mille feux cette saison. Il a encore frappé en s'offrant un nouveau doublé en championnat d'élite belge.

 

Avec ses deux buts marqués lors de cette journée, Kevin Denkey a permis à son club Cercle Bruges de battre le KAS Eupen 2 à 0. Après avoir écopé d’un carton jaune à la 10e minute, il a ouvert le score à la 64e et doublé la mise 3 minutes plus tard. 

 

Avec ce nouveau doublé, Kévin Denkey est désormais à 22 buts en 25 matchs disputés cette saison en championnat avec le Cercle Bruges. Il est de loin le meilleur buteur de la Jupiler pro League Belge.

 

Au classement, le Cercle de Bruges reprend la cinquième place à Genk, désormais sixième. Les deux équipes totalisent 43 points, tout comme La Gantoise, septième. Devant, le Club de Bruges et l’Antwerp sont respectivement troisième et quatrième avec 45 points chacun. Eupen reste 15e avec 21 points. Premier club hors de la zone rouge, Louvain compte 26 points. 

 

Lors de la 28e journée, le Cercle recevra Malines alors qu’Eupen se déplacera à Anderlecht.

26 février 2024

Togo/ Législatives et régionales : le PPI dénonce l'augmentation du nombre de députés à l'Assemblée nationale et l'attitude de l'opposition


Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI), est très remonté contre la classe politique togolaise qui se prépare à aller aux urnes dans le cadre des  élections législatives et régionales du 20 février 2024. 


Au cours d’une conférence de presse qu’il a animé le samedi 24 février dernier à Lomé, le PPI est encore monté au créneau pour d'une part exprimer son indignation à l’endroit de l’élite politiques togolaise, surtout celle de l’opposition traditionnelle représentée au sein du Cadre Permanent de Concertation (CPC) qui préfère défendre ses intérêts au mépris des souffrances des Togolais.

 

En effet, dans la déclaration liminaire lue par le Secrétaire général du parti BADASSE Hezou-Wiyao, le PPI dénonce le fait qu’au moment où la population togolaise surtout celle des zones rurales manque cruellement d’eau potable d’électricité, de salles de classe, de route , que certains se donnent le luxe "d’augmenter de 22 le nombre de députés à l'Assemblée nationale (passant de 91 à 113), représentant ainsi une masse salariale de 2.509.200.000 FCFA pour une législature sans compter les primes et autres avantages. 

 

Dans cette logique, le PPI se demande alors "si c’est le nombre infime des députés qui empêche le développement du pays".

 

Plutôt que de participer aux élections qui vont aboutir sur le statuqo, au PPI on pense qu’il faut plutôt créer un nouveau terrain politique, déployer de nouvelles stratégies politiques et surtout utiliser un nouveau langage politique.

 

Ainsi le PPI se basant sur sa conviction, ne compte pas suivre les rituels politiques mais plutôt participer aux enjeux politiques au moment opportun. Le parti dit mener une politique de leadership inédite qui vise l’avenir du Togo pour une Vie Équitable pour tous.

 

Au cours de cette sortie médiatique, le PPI a également dressé les acquis en faveur du peuple togolais, conformément à ses propositions. Il s’agit en réalité des propositions faites publiquement que le gouvernement à mis en pratique selon ces derniers. Il s’agit de l’abolition de la pièce de nationalité ou sa délivrance au même moment que l’acte de naissance ce que le gouvernement a fait en multipliant les audiences foraines afin d’octroyer les pièces de nationalité aux citoyens ; le programme de Filets sociaux de base qui soutient les ménages vulnérables qui en réalité vient du projet AFASO (Assistance Familiale pour l’Ascension Sociale) que le PPI a proposé en 2017.

Au titre des acquis le PPI cite sa proposition de l’introduction de l’anglais au cours primaire en 2017 ou encore sa proposition sur l’augmentation du SMIG en 2019 des propositions qui ont été prises en compte par le gouvernement avec l’introduction effective de l’anglais au cours primaire en 2023-2024 et l’augmentation du SMIG à 52 500 FCFA en janvier 2023.

Cette rencontre avec la presse a permis au parti politique de mettre un accent particulier sur les grandes lignes de sa politique. Plusieurs propositions sont faites parmi lesquelles celle de l’allocation de chômage qui doit être accordée pour une durée de 24 mois à toutes personne ayant perdu son emploi et aux étudiants avec un diplôme valide sans emploi pendant 6 mois. Le PPI propose de mettre fin aux lois et pratiques contre les pauvres en mettant fin à la limitation d’âge pour les recrutements dans la fonction publique et dans le département d’étude supérieur.

L’une des politiques phares du PPI est la création d’emploi et le parti compte créer 1.221000 emplois directs dès la première année de sa gouvernance et pour ce faire le PPI compte redéfinir le cahier de charge de l’OTR.

Togo : "Votre engagement militant peut être comparé à une foi qui peut déplacer les montagnes", Faure Gnassingbé à ses partisans au 2ème congrès d'UNIR à Kara


Le parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) tient son 2éme congrès statutaire ce lundi 26 février à Kara. Plus de 1500 délégués (militants et sympathisants prennent part à cette grande  rencontre.


"Faure Essozimna, tu nous donne la joie tu nous  fait honneur, en avant toujours" voici une des phrases qui sont contenues dans les chants des centaines de  militants venus de toutes les régions du pays pour témoigner leur attachement à la gouvernance du chef de l'Etat Faure Gnassingbé.


Ce congrès intervient  à quelques jours des élections législatives et régionales  prévues le 20 avril prochain.

 


Présidant la cérémonie d'ouverture, le chef de l'Etat et président d'UNIR a souligné que la forte mobilisations des partisans prouve le poids du parti au Togo.

 

 "La qualité de votre engagement militant peut être comparée à une foi qui peut déplacer les montagnes. Notre parti a de la chance d'avoir des militants comme vous.En vous voyant mobilisés comme vous l'êtes aujourd'hui, on comprend mieux les victoires que nous avons pu obtenir. Jour après jour, année après année, notre parti affermit ses pas sur la scène politique nationale. Il trace sa voie, dans l'ouverture et l'inclusion, dans la concertation et le brassage des idées, et balise ainsi l'avancée de notre pays vers l'atteinte de nos objectifs de prospérité dans l'unité, la paix et  la sécurité ", a déclaré Faure Gnassingbé tout ovationné par les délégués.


A l'issue de l'assise, les congressistes seront situés sur la liste des candidats retenus pour représenter le parti UNIR aux échéances (législatives et régionales) du 20 avril 2024.

Togo : Ouverture du concours d'entrée à l'EFOFAT et à l’ESSAL

 


Le ministère des Armées a lancé vendredi 23 février, le concours d’entrée à l’École du Service de Santé des Armées de Lomé (ESSAL). 
 
Prévu du 4 au 5 juin 2024, l’examen se déroulera au Lycée de Tokoin à Lomé, à partir de 6h30 min. 
 

Ouvert aux jeunes togolais des deux sexes, le concours permettra de recruter des élèves officiers médecins, pharmaciens, vétérinaires et odontostomatologues. Les dossiers de candidature, dont la composition est à retrouver sur le site web du ministère des armées, sont à déposer du 04 mars au 05 avril à 17h au secrétariat de l’ESSAL.

Créée en 1994, l’ESSAL est l’une des structures de formation du Service de Santé des Forces Armées Togolaises (FAT). Elle bénéficie du statut d'École Nationale à Vocation Régionale (ENVR) depuis 1998.

 

 Ouverture du concours d'entrée à l'EFOFAT

Au Togo, le ministère des armées a lancé vendredi 23 février un concours de sélection pour le recrutement direct d’élèves officiers d’active pour le compte de l’École de formation des officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT).

Le concours prévu le 1er juin 2023 à l’école du camp Général Gnassingbé Eyadema à Lomé, est ouvert aux candidats de nationalité togolaise, âgés de 21 ans au minimum et de 26 ans au maximum au 31 décembre 2024.

Les postulants devront être titulaires d’une licence ou de tout autre diplôme équivalent des universités et établissements d’enseignement supérieur reconnus par le CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur).

Les dossiers dont la composition se retrouve sur le site web du ministère des armées, sont à déposer du 1er au 30 mars à 12h dans les groupements de gendarmerie nationale des chefs-lieux des régions administratives.

Située à Pya (400 km au nord de Lomé), l’EFOFAT a pour mission de former les chefs militaires togolais.

25 février 2024

Togo/Elections législatives et régionales : La CENI proroge au 6 mars la date de clôture de dépôt des candidatures


Au Togo, dans le sillage du report des élections législatives et régionales au 20 avril 2024, la CENI a de son côté réajusté la date de clôture de dépôt des candidatures. Elle est désormais fixée au 6 mars 2024 au lieu de 28 février initialement prévue.

 

 




24 février 2024

Voir ici les nouvelles décisions de la CEDEAO par rapport au Niger, au Burkina Faso et au Mali


La 53ème session extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), réunie ce samedi 24 février 2024 à Abuja, a pris des décisions importantes, notamment la levée partielle des sanctions contre le Niger. 

 

C'est le président de la Commission de la CEDEAO qui a annoncé la décision des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation. Ces derniers ont décidé de lever pareillement les sanctions prises contre le Niger depuis le coup d'Etat du 26 juillet perpétré par le Général Abdourahamane Tiani.

En effet, des sanctions avaient été imposées à Niamey après la prise du pouvoir par les militaires du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) qui ont renversé l’ex-président Mohamed Bazoum.

 

L’organisation sous-régionale décide de la levée du blocage des transactions financières et bancaires. Elle met aussi fin au blocus énergétique, autorise le retour des vols commerciaux au départ et à l’arrivée du Niger. De même, les frontières et l’espace aérien seront notamment rouverts.

 

En outre, les chefs d’Etat et de gouvernement demandent la libération immédiate de Mohammed Bazoum.

 

L’organisation a lancé officiellement une invitation aux dirigeants du Burkina-Faso, de la Guinée, du Mali et du Niger à participer aux prochaines sessions de la conférence des chefs d’État et de gouvernement. Ces trois pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES), ont récemment annoncé leur départ de la CEDEAO.

 

 

53ème session extraordinaire de la CEDEAO à Abuja : Faure Gnassingbé et ses pairs face à l'épineuse question du retrait du Mali, du Burkina et du Niger

 


Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé prend part ce samedi 24 février 2024 à Abuja au Nigeria, aux travaux de la 53ème session extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

 

La Conférence examinera les rapports sur la situation sociopolitique, sécuritaire et diplomatique dans la sous-région.

 

Le retrait annoncé du Mali, du Burkina et du Niger de l’instance sous-régionale retiendra également l’attention des dirigeants ouest-africains.

 

Le chef de l’Etat et ses pairs vont réaffirmer leur engagement pour la consolidation des idéaux des pères fondateurs de la CEDEAO, de la paix, la stabilité, l’intégration régionale et la promotion de la bonne gouvernance dans l’espace communautaire.

Togo/Elections législatives et régionales 2024 : report de la date et diminution du montant de la caution

 


Le Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBÉ, a pris, ce 23 février 2024, les décrets suivants modifiant les décrets du 08 février 2024 relatifs aux élections législatives et régionales 2024.


La date des élections législatives et régionales est repoussée au samedi 20 avril 2024 au lieu de 13 avril précédemment fixée, soit un report d’une semaine.


Ainsi, la campagne électorale se déroulera du 4 au 18 avril.


S’agissant des cautions à verser par les candidats, le montant a été revu à la baisse.


Elle est désormais de 300 000 fcfa au lieu de 500 000fcfa pour les législatives et 150 000 fcfa pour les régionales. Et moitié moins cher pour les femmes !


Cette baisse et la révision de la date sont étaient demandées par de nombreux partis politiques réunis au sein du cadre permanent de concertation.



Togo : L'ACGE lance une formation à l'endroit des secrétaires des responsables ecclésiastiques, les inscriptions sont gratuites

 *

Au Togo l'Eglise chrétienne traverse des périodes complexes. L'Association chrétienne pour la gestion des églises ( ACGE),  à travers son diagnostic, appréhende que l'une des faiblesse qui mine la stabilité de la communauté chrétienne est la gestion administrative. Elle organise ainsi une formation  en renforcement de compétences des secrétaires des responsables ecclésiastiques  le samedi 16 mars 2024. Les inscriptions sont ouvertes et gratuites.


Le lieu retenu pour le déroulement de cet atelier  est la Maison des jeunes d'Amadahomé.  


Le renforcement des compétences des secrétaires des lieux de culte a pour but de contribuer à l’amélioration de la gestion administrative et ecclésiastique des églises et organisations chrétiennes dans une approche de développement social et spirituel. 


Il s'agit à  travers cet atelier  dans un premier temps, d’amener les participants à s’imprégner des principes et qualités requises pour une gestion qualitative du secrétariat et dans un second temps à leur permettre de se familiariser avec les outils de gestion administrative.


Les inscriptions se poursuivent jusqu'au 12 mars 2024

23 février 2024

Umoa-Titres : le Togo sollicite 35 milliards FCFA


Après son récent succès sur le marché financier régional, le Togo initie une nouvelle émission. Dans le viseur, un montant de 35 milliards FCFA.

 

L’opération qui sera bouclée le vendredi 1er mars 2024 est une émission simultanée de Bons et d’Obligations Assimilables du Trésor (BAT et OAT).

 

D’un nominal de 1 million FCFA et assorti d’un taux d’intérêt multiple, les BAT émis sur des maturités de 182 jours et 364 jours, permettront de mobiliser 25 milliards FCFA. Quant aux OAT, d’un nominal de 10 000 FCFA, avec un taux d’intérêt de 6,15%, elles sont émises sur une maturité de 3 ans et permettront de collecter les 10 milliards FCFA restants.

 

Pour rappel, Lomé envisage de mobiliser au total 607 milliards FCFA sur le marché financier régional cette année pour couvrir les besoins de financement du budget de l’État.

Togo/Assassinat sauvage de Barry Amadou dit "IMAD" : le présumé meurtrier arrêté par la Police

 


𝐋𝐞 𝟏𝟗 𝐟é𝐯𝐫𝐢𝐞𝐫 𝟐𝟎𝟐𝟒, 𝐚𝐥𝐨𝐫𝐬 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐬’𝐚𝐩𝐩𝐫ê𝐭𝐚𝐢𝐭 à 𝐥𝐢𝐯𝐫𝐞𝐫 𝐮𝐧 𝐭é𝐥𝐞é𝐩𝐡𝐨𝐧𝐞 𝐩𝐨𝐫𝐭𝐚𝐛𝐥𝐞 𝐢𝐏𝐡𝐨𝐧𝐞 𝟏𝟓 𝐩𝐫𝐨 𝐌𝐚𝐱, 𝐥𝐞 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞 𝐁𝐚𝐫𝐫𝐲 𝐀𝐦𝐚𝐝𝐨𝐮 𝐝𝐢𝐭 𝐈𝐌𝐀𝐃, é𝐭𝐮𝐝𝐢𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐞𝐦𝐞𝐮𝐫𝐚𝐧𝐭 à 𝐋𝐨𝐦é, 𝐚 é𝐭é 𝐬𝐚𝐮𝐯𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐚𝐬𝐬𝐚𝐬𝐬𝐢𝐧é 𝐩𝐫è𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐩𝐥𝐚𝐠𝐞 à 𝐀𝐠𝐛𝐚𝐯𝐢 à 𝐥’𝐚𝐢𝐝𝐞 𝐝’𝐮𝐧 𝐜𝐨𝐮𝐭𝐞𝐚𝐮 𝐩𝐨𝐢𝐠𝐧𝐚𝐫𝐝. 𝐒𝐨𝐧 𝐭é𝐥é𝐩𝐡𝐨𝐧𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥 𝐞𝐭 𝐥’𝐢𝐏𝐡𝐨𝐧𝐞 𝟏𝟓 𝐩𝐫𝐨 𝐌𝐚𝐱 𝐨𝐧𝐭 é𝐭é 𝐞𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭é𝐬. Une 𝐞𝐧𝐪𝐮ê𝐭𝐞 a été immédiatement 𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐭𝐞 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐩𝐨𝐥𝐢𝐜𝐞 𝐣𝐮𝐝𝐢𝐜𝐢𝐚𝐢𝐫𝐞 pour déterminer les circonstances de cette tragédie.
 
 
Selon l𝐚 police, les recherches ont 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐮𝐢𝐭 à 𝐥’𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐩𝐞𝐥𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐪𝐮𝐚𝐭𝐫𝐞 𝐢𝐧𝐝𝐢𝐯𝐢𝐝𝐮𝐬, 𝐝𝐨𝐧𝐭 𝐥𝐞 𝐩𝐫é𝐬𝐮𝐦é 𝐚𝐮𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐢𝐧𝐜𝐢𝐩𝐚𝐥 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐚𝐢𝐭𝐬. 𝐈𝐥 𝐬’𝐚𝐠𝐢𝐭 𝐝𝐮 𝐧𝐨𝐦𝐦𝐞́ 𝐀. 𝐋𝐚𝐭é 𝐀𝐥𝐞𝐱𝐚𝐧𝐝𝐫𝐞, é𝐥è𝐯𝐞 â𝐠é 𝐝𝐞 𝟐𝟐 𝐚𝐧𝐬. 𝐂𝐨𝐧𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭é 𝐚𝐮𝐱 𝐩𝐫𝐞𝐮𝐯𝐞𝐬, 𝐢𝐥 𝐚 𝐫𝐞𝐜𝐨𝐧𝐧𝐮 𝐥𝐞𝐬 𝐟𝐚𝐢𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐝é𝐜𝐥𝐚𝐫𝐞 𝐚𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐚𝐠𝐢 𝐬𝐞𝐮𝐥 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐮𝐧 𝐜𝐨𝐮𝐭𝐞𝐚𝐮 𝐝𝐞 𝐜𝐮𝐢𝐬𝐢𝐧𝐞, 𝐚𝐯𝐚𝐧𝐭 𝐝’𝐞𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐭é𝐥é𝐩𝐡𝐨𝐧𝐞 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐜𝐨𝐧𝐯𝐨𝐢𝐭𝐚𝐢𝐭. 𝐀𝐮 𝐜𝐨𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐩𝐞𝐫𝐪𝐮𝐢𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐪𝐮𝐢 𝐚 𝐬𝐮𝐢𝐯𝐢, 𝐜𝐞 𝐭é𝐥é𝐩𝐡𝐨𝐧𝐞, 𝐪𝐮’𝐢𝐥 𝐚𝐯𝐚𝐢𝐭 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐜é 𝐩𝐚𝐫 𝐮𝐭𝐢𝐥𝐢𝐬𝐞𝐫, 𝐚 é𝐭é 𝐫𝐞𝐭𝐫𝐨𝐮𝐯é 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐬𝐚 𝐜𝐡𝐚𝐦𝐛𝐫𝐞. 
 
𝐋’𝐞𝐧𝐪𝐮ê𝐭𝐞 𝐬𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫𝐬𝐮𝐢𝐭, souligne les autorités, 𝐞𝐧 𝐯𝐮𝐞 𝐝’é𝐭𝐚𝐛𝐥𝐢𝐫 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐜𝐢𝐫𝐜𝐨𝐧𝐬𝐭𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐜𝐞 𝐝𝐫𝐚𝐦𝐞, 𝐦𝐚𝐢𝐬 𝐥𝐞 𝐩𝐫é𝐬𝐮𝐦é 𝐚𝐮𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐩𝐫𝐢𝐧𝐜𝐢𝐩𝐚𝐥 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐚𝐢𝐭𝐬 𝐞𝐬𝐭 𝐝é𝐣à 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐦𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐏𝐨𝐥𝐢𝐜𝐞.

22 février 2024

Togo/Agenda 2024-2025 Nana Médias Culture : "Faire des élections une fête"


Au Togo, avec le lancement de son Agenda 2024-2025, Nana Médias Culture envisage "Faire des élections une fête".

21 février 2024

La Représentante-résidente de l'OMS, Dr Fatoumata Binta Diallo, fait ses adieux à Faure Gnassingbé

 


La Représentante-résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Fatoumata Binta Diallo, est arrivée au terme de sa mission, après environ six ans d’exercice. Elle a fait au Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, le point du partenariat entre son institution et le Togo, ce 20 février 2024 au cours d’une audience.

 

« Il y a cinq ans et demi, Son Excellence Monsieur le Président de la République m’a confié des dossiers qui étaient généralement liés à l’amélioration du système de santé, à la contractualisation et au renforcement du partenariat avec le Fonds mondial. Nous avons atteint les objectifs. Aujourd’hui, le Togo est cité en exemple. On peut se féliciter de voir le système de santé s’améliorer au Togo » a précisé Dr Fatoumata Binta Diallo.

La Représentante-résidente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également évoqué les efforts du Togo dans la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19, l’élimination des maladies non transmissibles (MNT) et l’organisation réussie de la 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique (RC72).

Dr Fatoumata Binta Diallo s’est félicitée de la qualité du partenariat entre le Togo et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et a exprimé sa profonde gratitude au chef de l’Etat pour son accompagnement au cours de sa mission.

La nouvelle stratégie de coopération du Togo avec l’OMS repose sur quatre priorités stratégiques à savoir le renforcement du système de santé vers l’équité et la couverture sanitaire universelle, l’amélioration de la santé tout au long du cycle de la vie, le renforcement de la sécurité sanitaire et de la lutte contre les maladies transmissibles et non transmissibles ainsi que la promotion de la santé.

20 février 2024

Togo : La HAAC se prépare activement pour les prochaines législatives et régionales



Au Togo, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) s'active à encadrer la couverture médiatique des prochaines élections législatives et régionales du 13 avril prochain. Une rencontre a réuni en ce sens en fin de semaine écoulée, les membres de l’institution à Kpalimé.

 

Objectif : examiner les textes réglementaires pour une bonne gestion médiatique des prochaines échéances électorales.

Concrètement, il s’est agi pour l’autorité de régulation de plancher sur les différents textes qui devraient régir la couverture médiatique de ce double scrutin.

« Il s'agit de définir dans un premier temps les textes qui vont organiser la couverture par les professionnels des médias, ensuite les dispositions qui vont gouverner l’accès des candidats aux médias », a expliqué Badibassa Babaka, rapporteur à la HAAC. Et d’ajouter que «la deuxième phase, consiste à identifier et à mettre en place la stratégie qui permettra aux candidats d'accéder directement aux médias publics ».

37ème session ordinaire de l'UA : La PM Victoire Tomégah-Dogbé a pris part aux travaux

 *


La cheffe du gouvernement togolais, Victoire Tomégah-Dogbé a pris part ce samedi 17 février 2024, au nom du Président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé, à la 37è  session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africaine au siège de l'organisation à Addis-Abeba en Éthiopie. L'éducation, les crises sur le continent et la désignation d'un nouveau président en exercice de l’Union étaient au cœur des travaux.


Rendez-vous annuel des chefs d'État et de gouvernement africains, cette session ordinaire qui a connu d'abord un huis clos a permis aux dirigeants du continent africain d'adopter les différents rapports de l'institution, d'examiner les projets d'instruments juridiques, et de procéder à l'élection et aux nominations au sein de l'Union africaine.


À l'ouverture des travaux, le Président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat a dressé un tableau peu reluisant du continent marqué par différents conflits sur le sol africain, le terrorisme, les changements de gouvernements par des juntes militaires, la situation politique au Sénégal et le retrait de certains États au seins des blocs sous-régionaux.


"Au-delà cependant de ce tableau peu reluisant et son cortège de difficultés, nous avons eu quelques conquêtes. La réforme institutionnelle avance avec succès en dépit des insuffisances que nous sommes appelés à traiter avec lucidité. L'intégration a progressé et la zone de libre-échange continentale se met peu à peu en marche. Des mesures de relance sont à prendre avec détermination", s'est réjoui le Président de la Commission. 


À l'issue des travaux, le Président de la République islamique de Mauritanie, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a été désigné par ses pairs comme Président en exercice de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement de l'organisation panafricaine pour un mandat d'un an. Il succéde ainsi au Président de l'Union des Comores, Azali Assoumani.


Pour le nouveau Président en exercice de l’Union africaine, l'adoption du thème de cette année :_"Éducation africaine pour le 20è siècle : construction de systèmes éducatifs résilients pour accroître l'accès à une éducation inclusive, continue, de qualité et adaptée en Afrique"_, est un choix d'une importance vitale. Il a relevé que l'éducation constitue un puissant levier de développement pour la sécurité et la stabilité de nos États en contribuant à l'acquisition de compétences et à la réduction de la pauvreté.


Rendez-vous est pris en 2025 pour la 38ème session ordinaire.