Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

Affichage des articles dont le libellé est POLITIQUE. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est POLITIQUE. Afficher tous les articles

21 mai 2024

Togo : La PM Victoire Tomegah-Dogbé et son gouvernement ont démissionné



La première ministre Victoire SidemehoTomegah-Dogbé a présenté ce mardi 21 mai 2024 sa démission ainsi que celle du gouvernement au Président de la République, qui l’a acceptée.


Le Président de la République a félicité la Première ministre et les membres du gouvernement pour la qualité du travail accompli au service de la nation, et leur a demandé d’assurer le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination d’un nouveau gouvernement.

Cette démission coïncide exactement avec la rentrée inaugurale de la nouvelle assemblée nationale. Pour l'instant, elle sera dirigée par le doyen d'âge, un opposant en la personne de Aimé Gogué.

Togo/Session de droit à l’Assemblée Nationale : Aimé Gogué Doyen du bureau d'âge, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson bel et bien présente



Les députés issus du scrutin législatif du 29 avril dernier se sont réunis ce mardi 21 mai 2024 à l'hémicycle à la faveur de la session de droit. La rencontre a été présidée par le doyen d’âge, Prof Tchabouré Aimé Gogué, assisté des deux plus jeunes élus, Senou Soklingbé et  Komlan Amoudji.

Les 107 députés présents de mettre en place une commission chargé de faire des propositions d’amendement du règlement intérieur de l’institution. 

Composée de 19 membres dont 16 issus du parti Union pour la République (UNIR) et trois de l’opposition ‘ultra minoritaire’, cette commission est chargé de faire de retoucher l’ancien règlement intérieur de l’assemblée nationale présidée par Yawa Tségan afin de l’adapter aux nouvelles donnes et aux nouveaux textes notamment la nouvelle constitution et au nouvel effectif de députés.

Dans son discours inaugural, le nouveau chef de file de l’opposition togolaise et  président du bureau d’âge, a lancé un vibrant appel à l’attention de ses collègues de la première législature de la 5ème République.

« Forts de notre rôle de législateurs, il nous revient de créer un cadre propice  au développement et à la promotion des investissement pour renforcer notre résilience (…), face au défis sécuritaires, il nous de revient de mettre en place des lois donnant à notre armée le budget et des dispositions nécessaires pour faire face à la crise sécuritaire qui ébranle le nord de notre pays », a indiqué le président du parti Alliance Démocratique pour un Développement Intégral (ADDI).


On a noté la présence remarquable de la nouvelle député du DMP Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

Dans cette nouvelle assemblée nationale, UNIR ultra majoritaire, dispose de 108 sièges contre 5 pour l'opposition.


20 mai 2024

Togo/Elections du 29 avril : Unir Bassar en tournée de remerciement

 


Une délégation des cadres UNIR (Union pour la république), de la préfecture de Bassar, était hier samedi 18 Mai 2024, dans plusieurs localités du milieu. Objectif, dire merci aux militantes et militants, mais aussi à la population de Bassar pour la confiance qu’ils ont placée au parti lors du double scrutin du 29 avril dernier.


« Il s’agit de témoigner notre reconnaissance à nos militantes et militants, et à la population entière pour la confiance qu’ils ont placée au parti, lors des dernières élections. En choisissant de voter largement les candidats de notre grand parti, Bassar a prouvé encore une fois, qu’elle soutient sans relâche la politique du chef de l’Etat, président du parti, son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé. Il était donc de bon  ton , que nous venions dire merci à ces braves militantes et militants pour leur dévouement pour la cause du parti. Il s’           agit également de dire merci à toute la population de Bassar pour le comportement exemplaire dont elle a fait preuve lors de cette période. UNIR n’était pas seul en lice à Bassar, il y avait d’autres partis politiques et des candidats indépendants. Mais,  la population, a, dans un certain  calme,  accueilli tous les candidats sans exception, et aussi bien la campagne que le vote se sont bien déroulés normalement sans aucun heurt. Cela prouve la maturité de cette population»,  a fait savoir Yawanké Waké Gbati,  l’un des cadres UNIR et tête de liste du parti aux législatives. 


Et d'ajouter : « C’est pourquoi, nous sommes venus dire merci à cette population à travers les chefs de canton, les notables et autres. Et nous souhaitons qu’il en soit toujours ainsi, à chaque compétition,  pour le bien de la paix, de la stabilité, de notre vivre ensemble, et surtout du développement, tous ces valeurs qui sont chères au chef de l’Etat, notre président »,

La tournée concerne les 10 contons que compte la préfecture. Celle de samedi, n’est qu’une première manche, à en croire le bureau préfectoral du parti, qui indique en outre que, la seconde manche est prévue pour les jours à venir.

D’après les résultats définitifs, donnés par la Cour Constitutionnel, le parti UNIR, obtient les 3 sièges mis en jeu dans la préfecture avec un taux de participation d’un peu plus de 60%.

19 mai 2024

Togo/Elections Législatives et Régionales 2024 à Kpélé : Grand meeting de remerciements à Elé



La préfecture de Kpélé est en liesse depuis ce samedi 18 mai 2024. Les candidats du parti UNIR-Kpélé aux élections législatives et régionales du 29 avril dernier, conduits par la militante Yawa Djigbodi Tsègan, tête de liste aux législatives, sont retournés vers les populations pour leur exprimer leur gratitude et célébrer avec elles la victoire écrasante obtenue par le parti UNIR lors de ces élections. C'était à travers un grand meeting tenu sur le terrain du lycée de Kpélé Elé.


Les populations de Kpélé ont toutes les raisons de jubiler. Elles manifestent leur joie d'avoir contribué à la victoire du parti UNIR aux élections législatives et régionales du 29 avril dernier, qui ont permis à la préfecture de Kpélé de remporter 2 sièges sur 2 pour les législatives. Sur le terrain du lycée d'Elé, aux côtés des candidats, la mobilisation des secrétaires cantonaux et communaux, des délégués du Mouvement des Jeunes UNIR, du Mouvement des Femmes UNIR, du Mouvement des Sages UNIR, des cadres du parti, de la jeunesse de Kpélé, ainsi que des sympathisants, traduit l'adhésion populaire à la politique de paix et de développement socio-économique du Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, Président national du Grand parti UNIR.


Au cours de ce meeting de remerciements, les candidats ont tour à tour exprimé leur profonde gratitude envers la population de Kpélé. Ils ont souligné l'importance de la paix et de l'unité nationale, et ont appelé leurs concitoyens à rester mobilisés derrière le Président de la République, pour poursuivre les chantiers de développement entamés au Togo, notamment dans la préfecture de Kpélé, et à soutenir sa politique de paix et de cohésion sociale.


Madame Yawa Djigbodi Tsègan, portant fièrement les couleurs du parti, a salué cette victoire écrasante et a attribué ce succès au leadership éclairé du Président de la République. Elle a exprimé sa reconnaissance envers toute la population de Kpélé pour sa confiance renouvelée. 


« Je voudrais dire que c’est une victoire écrasante que notre Grand parti UNIR a obtenue à Kpélé et sur toute l’étendue du territoire. UNIR a remporté 108 sièges sur 113 aux législatives. Et c’est grâce à vous. Je voudrais ici exprimer une fois encore ma gratitude au Président de la République, Président de notre Grand parti, pour sa politique de paix et de stabilité et lui réitérer le soutien indéfectible de Kpélé », a déclaré avec émotion la militante Yawa Djigbodi Tsègan.


Après ce grand meeting de remerciements, les festivités vont se poursuivre dans les 9 cantons de la préfecture de Kpélé.

Togo : La session inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale aura lieu le 21 mai prochain



La session inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale aura lieu le 21 mai prochain lors de la rentrée parlementaire post-élection.


Au Togo, les 113 députés élus au scrutin législatif du 29 avril dernier prendront officiellement leurs fonctions. Ils retrouveront leurs sièges à l'Assemblée nationale. La session inaugurale aura lieu le mardi 21 mai 2024.


La nouvelle constitution prévoit l’instauration d’un régime parlementaire avec un chef de l'État aux fonctions honorifiques et un chef de gouvernement aux pouvoirs très étendus. Il reviendra aux députés de choisir ces deux personnalités à la tête de l'État.

Le président du conseil des ministres doit être le chef du parti ayant obtenu la majorité aux législatives. Dans la nouvelle configuration, c'est Union pour la République (UNIR) dirigé par l'actuel président de la République Faure Gnassingbé.

16 mai 2024

Togo/Elections Régionales du 29 avril : les résultats définitifs seront connus le 21 mai prochain



Après la cour constitutionnelle pour les législatives, la cour suprême s'apprête à rendre publics les résultats définitifs des élections régionales du 29 avril dernier au Togo.


La date retenue pour cette proclamation officielle est le mardi 21 mai 2024 à la salle des audiences de la dite cour sise au Conseil de l'Entente, Rue de l'OCAM, à partir de 10 heures précises.

Notons que d'après les résultats provisoires donnés par la CENI, le parti au pouvoir UNIR arrive largement en tête avec 137  des 179 sièges de conseillers régionaux.

Pour les législatives, la formation politique dirigée par le président de la République Faure Gnassingbé a raflé 108 des 113 sièges à l'Assemblée nationale (confirmé par la cour constitutionnelle il y a quelques jours).

14 mai 2024

Paris : Faure Gnassingbé participe à un sommet de haut niveau sur la cuisson propre en Afrique



Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, participe ce mardi à Paris en France au siège de l’UNESCO, à un sommet de haut niveau  sur la cuisson propre en Afrique. 


Cette rencontre réunit des chefs d’Etat et de gouvernement, représentants des institutions internationales, du secteur privé et de la société civile qui débattront pour la première fois de l’épineux problème de la pollution de l’air due à la préparation des repas sur les feux ouverts, des fourneaux avec le bois de chauffe, le charbon de bois et bien d’autres combustible, en vue de faire de l’accès à la cuisson propre une question de développement durable.

Selon un communiqué de la présidence de la République togolaise, la rencontre permettra de formuler des recommandations politiques fortes et des engagements financiers. De même, des stratégies concrètes notamment en matière de marchés de crédits carbone, de développement et d’égalité de sexe seront élaborées.

Le sommet de Paris a des enjeux sanitaire, social et climatique. C’est une initiative du groupe de la Banque africaine de développement et de l’Agence internationale de l’énergie.

Au sortir de ce sommet, il est attendu des recommandations politiques fortes et des engagements financiers. De même, des stratégies concrètes en matière de marchés de crédits carbone, de développement et d’égalité de sexe seront élaborées.

Notons que le Togo, sous le leadership du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a inscrit au cœur des priorités la promotion des énergies renouvelables, la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie.

13 mai 2024

25ème anniversaire de l’intronisation du Roi du Royaume Ashanti : la Présidente de l’Assemblée nationale Yawa Djigbodi Tsègan représente le Chef de l’Etat à Kumasi



Ce dimanche 12 mai 2024, la ville de Kumasi, véritable cœur du royaume Ashanti au Ghana, s'est parée de ses plus beaux atours pour célébrer le 25ème anniversaire de l'intronisation de l’Asantehene Otumfuo Osei Tutu II, Roi du Royaume Ashanti. Ce jubilé d'argent a réuni autour du roi, des personnalités africaines et d’ailleurs dont la Présidente de l’Assemblée nationale, Madame Yawa Djigbodi Tsègan, représentant le Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé. Occasion pour la Présidente de l’Assemblée nationale de transmettre les messages de félicitations du Président de la République au Roi des Ashantis.


 

La place publique du palais de Manhyia aux couleurs de la taille de l’événement qui rassemble les dignitaires et hautes personnalités à Kumasi au Ghana. La célébration du jubilé d'argent de l’intronisation de Otumfuo Osei Tutu 2, roi des ashantis a été une véritable démonstration de la richesse culturelle du peuple ashanti. Cet événement historique, au-delà de la préservation du patrimoine culturel, reçoit une forte adhésion populaire et renforce les excellents liens d'amitié et de coopération fraternelle qui existent entre le Ghana et le Togo, deux pays frères liés par l'histoire et la géographie.


Au cours de cette cérémonie en présence des chefs traditionnels du Ghana et de délégations de dignitaires des pays voisins et amis, la Présidente de l’Assemblée nationale a transmis les chaleureuses félicitations du Président de la République au Roi des Ashantis ainsi que ses vœux de santé et de prospérité. Les échanges ont été l’occasion de renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Togo et le Ghana.


Ces festivités ont non seulement été un spectacle avec des danses traditionnelles et d’exposition de la richesse culturelle des peuples, mais aussi un moment de réaffirmation des valeurs culturelles et historiques essentielles au peuple ashanti. 


Cet événement a également servi de plateforme pour renforcer les relations diplomatiques et culturelles, avec des échanges chaleureux et constructifs entre les différents représentants.


Otumfuo Osei Tutu II, le 16ème monarque du royaume, a été intronisé le 26 avril 1999, succédant à Otumfuo Opoku Ware II. Depuis lors, il s'est employé à perpétuer et à enrichir l'héritage de ses prédécesseurs, faisant rayonner la culture ashanti bien au-delà de ses frontières. 


La présence remarquée de délégations de la Côte d'Ivoire, du Nigeria, de la Gambie, du Niger et du Togo ainsi que d’autres pays comme Trinité-et-Tobago et le Maroc, témoigne de la portée internationale de la royauté ashanti.

Togo/Élections législatives et régionales : la cour constitutionnelle confirme l'écrasante victoire du parti UNIR


Au Togo, la cour constitutionnelle a procédé ce lundi 13 mai 2024 à la proclamation des résultats définitifs issus des élections législatives et régionales du 29 avril dernier. 


La haute cour a confirmé les résultats livrés par la CENI il y a quelques jours, et qui donnent le parti politique du président de la République Faure Gnassingbé grand vainqueur. UNIR, au pouvoir, a gagné 108 sièges de députés sur les 113 mis en jeu. Les cinq autres sont revenus à l'opposition : 2 pour ADDI, 1 pour l'ANC, 1 pour DMP et 1 dernier pour FDR.

Pour le scrutin régional, UNIR obtient 137 sièges de conseillers sur les 179.

Tous les recours introduits par l'opposition ont été rejetés par la cour constitutionnelle.

Le taux de participation à ces élections s’élève à 61,76 %, avec 2 565 623 votants sur les 4 203 711 électeurs inscrits. 

Togo : Après son échec aux élections du 29 avril, Gerry Taama annonce qu'il quitte la scène politique


C'est l'une des conséquences de son échec au double scrutin législatif et régional du 29 avril dernier. Gerry Taama, a annoncé sa démission du poste de président de son parti le NET . Il a aussi indiqué qu'il quitte dés à présent la scène politique togolaise.


Le désormais ancien député et président du parti le Nouvel Engagement Togolais (NET), a dans un long texte publié sur sa page Facebook, annoncé son départ de la scène politique. 

"Je suis resté silencieux si longtemps parce qu'il me fallait mettre de l'ordre dans les affaires du parti. Je viens de finir une ultime réunion du bureau national. Le 30 avril 2024, dès le lendemain du double scrutin, j'avais déjà annoncé à la fédération de l'Est-Mono que je quittais la politique. Au niveau national, cela a pris plus de temps, puisqu'il faut, avant de démissionner de la tête d'un parti disposant de 35 mille adhérents, prendre un certain nombre de dispositions. C'est chose faite à présent. La démission est actée", a posté Gerry Taama.

Il a fait savoir que le parti sera dirigé par le premier vice-président, jusqu'à l'organisation d'un congrès dès le mois prochain. 

Il est aussi largement revenu sur le processus électoral cette année. A ce niveau, Gerry Taama explique sa défaite par des irrégularités qu'il dit avoir enregistré tant lors du vote que pendant la compilation des résultats. Conséquences, plus la peine de continuer la politique.

"J'ai pris la décision de quitter la politique ce 30 avril 2024, au vu de la vanité de tous nos efforts. Il ne sert à rien de perdre son temps en politique au Togo, tant que les résultats des élections n'ont aucun rapport avec le vote des électeurs. Cette situation, cette férocité et cette voracité, je ne l'ai observée dans aucune des quatre élections auxquelles j'ai déjà participé. Cette année était spéciale", a écrit Mr Taama, tout en ajoutant qu'il n'encourage pas les jeunes à entrer en politique.


12 mai 2024

Togo/Élections législatives et régionales : les résultats définitifs seront proclamés lundi 13 mai



   

Au Togo, deux semaines après le double scrutin législatif et régional du 29 avril, dont UNIR est sorti grand vainqueur (CENI), le verdict final va être connu demain lundi 13 mai 2024. C'est ce qu'a annoncé la cour constitutionnelle dans un communiqué.   


La haute cour procédera à la proclamation des résultats définitifs lundi à Lomé.   Une fois proclamés, ces résultats seront ensuite affichés dans l’enceinte de la Cour (Cité OUA). 


Pour rappel, les résultats provisoires, communiqués par la Commission nationale électorale indépendante (CENI), donnent le parti UNIR (Union pour la République), largement en tête des deux consultations : 108 sièges sur 113 pour les législatives, et 137 sur 179 pour les régionales.

10 mai 2024

Togo : L'Assemblée nationale rend hommage à son ancien Président feu Acouetey Messan décédé le 9 avril dernier



L’Assemblée nationale, au cours d’une séance spéciale tenue ce 10 mai 2024 a rendu un dernier hommage à l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Acouetey Messan, décédé le 9 avril 2024 à l'âge vénérable de 80 ans.


La Présidente de l’Assemblée nationale, les présidents des institutions de la République et autres autorités politiques, administratives et traditionnelles, les députés, le corps diplomatique, le personnel de l’administration parlementaire, les parents, les amis et invités étaient présents pour des honneurs funèbres officiels à feu Acouetey Messan, Président de l’Assemblée nationale de 1988 à 1991, conformément aux dispositions de l’article 13 de la loi organique relative au statut des anciens présidents de l’Assemblée nationale.

Après une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu, la Présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tsègan dans son allocution, a salué la mémoire, l’œuvre d’une grande figure de l’histoire de la République togolaise, dotée d’une discrétion, d’une amabilité et épris d’un grand sens humain.

« Sous sa présidence, la deuxième législature de la troisième République a soutenu la modernisation de l’organisation judiciaire, à travers les modifications apportées à l’ordonnance relative à la profession d’avocat, à la loi portant code pénal, à la loi relative à la répression du faux- monnayage ainsi qu’à la loi portant organisation judiciaire. C’est aussi sous sa présidence que la loi portant charte des partis politiques a été adoptée », a rappelé Yawa DjigbodiTsègan, Présidente de l’Assemblée nationale.

La cérémonie a pris fin avec le dépôt de gerbes, le recueillement par la Présidente de l’Assemblée nationale devant le portrait de l’illustre disparu et les salutations d’usage de l’assistance à la famille.

L’ancien Président de l’Assemblée nationale, feu Acouetey Messan, a été ancien directeur de l’Ecole nationale d’administration et éminent enseignant à la faculté de droit de l’université de Lomé.

09 mai 2024

"Que la fête de l'Ascension fasse prédominer l'Esprit de solidarité et d’amour dans le cœur de tous les Togolais", Faure Gnassingbé


La communauté chrétienne mondiale en générale, et togolaise en particulier, célèbre ce jeudi 9 mai 2024 la fête de l'Ascension , marquant la montée de Jésus Christ au ciel.


Le chef de l'Etat Faure Gnassingbé s'est adressé à ses concitoyens pour l'occasion.


"À tous nos concitoyens de la communauté chrétienne, je souhaite une joyeuse fête de l'ascension du Christ. Puisse cette célébration se dérouler dans la convivialité au sein des familles et qu'elle fasse prédominer l'esprit de solidarité et d’amour dans le cœur de tous les Togolais", a écrit Faure Gnassingbé sur Facebook ce matin.

08 mai 2024

Togo : La HAAC met en demeure RFI pour traitement inéquitable et diffusion de fausses informations



La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a procédé le lundi 06 mai à la mise en demeure de la chaîne de radio française RFI (Radio France Internationale). Ceci, en raison d’un “traitement inéquitable de l’information” et de la “diffusion de fausses informations sur le Togo”.


La mesure, communiquée par le président de l’institution, Pitalounani Telou, fait suite à une série de rappels effectués par le régulateur, sur l’obligation de neutralité et d’équité dans le traitement de l’actualité sur le pays. 

Selon le gendarme de l’audiovisuel, les dernières illustrations concernent notamment un segment diffusé le dimanche 5 mai dernier dans lequel il a été incorrectement fait mention d’une interdiction formelle de toutes les manifestations contre la Vème République en vigueur dans le pays, ainsi que la couverture des récentes élections. 

Ces inexactitudes répétées dans vos reportages ne sont pas seulement préjudiciables à l’image du Togo, mais violent également les principes fondamentaux du journalisme. Si de tels agissements se répètent, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication se verra contrainte d’envisager des mesures appropriées, y compris la suspension de votre droit de diffusion sur le territoire national jusqu’à nouvel ordre”, a sommé l’institution.

En outre, une réponse formelle a été demandée au média public français dans un délai de quinze jours. 

07 mai 2024

Togo : Le successeur de Faure Gnassingbé sera bientôt connu



La promulgation de la nouvelle constitution marque le début d'une nouvelle ère dans la vie politique du Togo. Bientôt, le pays  connaitra le successeur du président de la République Faure Essozimna Gnassingbé.


Le Togo fait la transition d'un régime présidentiel à un régime parlementaire à la faveur de la nouvelle constitution qui fait basculer le pays dans la 5ème République. De grands changements à la tête de l'exécutif sont attendus. Dans les jours à venir, le successeur de Faure Gnassingbé sera connu.


Le véritable pouvoir sera entre les mains du président du conseil des ministres

La nouvelle Constitution a envisagé l'élection d'un Président de la République et d'un Premier Président du Conseil des ministres sous les nouvelles dispositions législatives. Ces élections marqueront une étape significative dans l'affirmation de La démocratie parlementaire.

A ce titre, le rôle du chef de l'État deviendra essentiellement honorifique, à l'instar de l'Inde ou d'Israël. 

Les architectes de cette réforme constitutionnelle voient en ce nouveau régime un moment historique vers une gouvernance plus inclusive et démocratique. 

Togo/Résultats des élections et promulgation de la nouvelle constitution : Tout savoir sur la suite du processus


Le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé a procédé le 06 mai 2024 à la promulgation de la loi portant révision constitutionnelle adoptée en seconde lecture le 19 avril dernier. A l'annonce de cette  promulgation les interrogations se multiplient quant à la suite du processus, dans le cadre de l'évolution sociopolitique du pays sachant que le parti UNIR a décroché la majorité parlementaire et régionale aux élections du 29 avril dernier. 


De sources juridiques et concordantes, l'étape immédiate de l'après promulgation est celle de la publication au Journal Officiel du Togo.

Ici,  la  loi est d'abord formatée selon les standards officiels pour garantir sa clarté et sa conformité légale. Elle est ensuite envoyée à l'imprimerie du Journal Officiel où elle est imprimée et publiée en ligne. Cette publication rend la loi officielle et accessible à tous les citoyens, assurant ainsi une diffusion large et une entrée en vigueur conforme aux principes de la transparence gouvernementale.

Typiquement, la publication au Journal Officiel se fait dans les quelques jours suivant la promulgation pour assurer une mise en œuvre rapide des nouvelles dispositions légales. 

Selon des sources indiscrètes, pour ce qui est de la nouvelle Constitution promulguée le 6 mai, la publication se fera sous peu, pour officiellement ouvrir la phase de la  transition.


Étapes suivantes

1. Installation des nouveaux élus :

Les conseillers régionaux et les députés de la 7ème législature, récemment élus, prendront officiellement leurs fonctions, marquant le début de l'opérationnalisation de la nouvelle structure gouvernementale.

2. Formation du Sénat : 

La mise en place du Sénat est une nouveauté pour le Togo. Ce processus comprend la sélection et l'élection des sénateurs, qui doivent incarner la diversité et la pluralité de notre société.

3. Élections présidentielles et du Conseil des ministres : 

La nouvelle Constitution nécessite l'élection d'un Président de la République et d'un Premier Président du Conseil des ministres sous les nouvelles dispositions législatives, ces élections marqueront une étape significative dans l'affirmation de notre démocratie parlementaire.

4. Établissement progressif des autres institutions : 

Les nouvelles institutions, comme les différentes commissions et autorités régulatrices, seront établies suivant un calendrier détaillé pour assurer leur intégration efficace dans le paysage institutionnel.


Période de prise de fonction des  conseillers régionaux et des députés

Les conseillers régionaux et les députés sont généralement investis quelques semaines après leur élection, une fois que la publication officielle de la nouvelle Constitution a confirmé le cadre légal de leur mandat.

Comprendre l'organisation de la formation et de la désignation des sénateurs dans le nouveau système parlementaire togolais.

La formation du Sénat sera un processus soigneusement structuré où les sénateurs seront choisis selon les critères établis par la nouvelle Constitution. Cette sélection sera le fruit d'un consensus politique, visant à représenter équitablement les différentes régions et groupes d'intérêt du pays.

Modalités et calendrier relatifs aux élections du Président de la République et du Premier Président du Conseil des ministres

Ces élections se dérouleront conformément aux nouvelles dispositions constitutionnelles, avec des campagnes électorales qui précéderont les scrutins. Les dates exactes seront annoncées par la commission électorale une fois que tous les préparatifs légaux et logistiques seront en place.

Dispositions liées au calendrier de mise en place des nouvelles institutions prévues par la Constitution

La mise en place de ces nouvelles structures se fera de manière échelonnée et transparente. Le calendrier précis sera communiqué publiquement pour permettre une préparation adéquate et une participation active de toutes les parties prenantes.

Togo/ 5ème République : Tout savoir sur les avantages liés au passage au régime parlementaire


La promulgation de la Constitution révisée, marque le passage à un régime parlementaire qui symbolise  d'un engagement renouvelé envers une gouvernance démocratique et réactive. L'initiative continue de susciter des analyses. Plusieurs facteurs interviennent à la manière plus explicite selon certains experts juristes.


Plusieurs experts juristes et analystes politiques argumentent qu'adopter un régime parlementaire n'est pas seulement une modification constitutionnelle, c'est l'affirmation d'une détermination à construire un Togo plus démocratique, transparent et juste pour tous.

En outre, la publication de la nouvelle Constitution dans le Journal Officiel est fondamentale puisqu’elle marque son entrée en vigueur. Elle assure à chaque citoyen un accès direct aux lois qui régissent la société, renforçant ainsi les principes de transparence et d'équité qui sont au cœur de notre démocratie.

Ces Avantages du régime parlementaire

Le régime parlementaire contribue au renforcement de la démocratie

Pour certains experts juristes, le régime parlementaire intensifie la représentativité du gouvernement, assurant que les décisions prises reflètent fidèlement la volonté du peuple togolais.

D'autres analystes soutiennent que ce régime permet aux citoyens de participer directement à la prise de décisions politiques et de s'assurer que leurs intérêts sont pris en compte et d'avoir une plus grande influence sur le gouvernement et les politiques publiques. 

L'avantage lié à  la stabilité gouvernementale

Le système parlementaire favorise, au regard du scrutin proportionnel de la plus forte moyenne (favorise les grands partis et évite l’instabilité), une stabilité politique accrue, permettant une mise en œuvre plus efficace des politiques publiques au bénéfice de tous.

L'enjeux de réactivité et responsabilité

Les gouvernants seront désormais plus responsables devant le parlement, garantissant une gestion des affaires publiques qui répond mieux et plus rapidement aux attentes des citoyens.

Flexibilité et adaptabilité

Le régime parlementaire offre la flexibilité nécessaire pour adapter rapidement les politiques aux défis émergents, un atout crucial dans le monde rapide d'aujourd'hui.

La période transitoire et non-rétroactivité de la loi

La transition vers un régime parlementaire est une phase de transformation où il faut tous contribuer activement à remodeler les institutions pour qu'elles soient à la hauteur des aspirations du peuple. Il est important de noter que cette loi n'est pas rétroactive. Les élections récemment tenues sont pleinement valides, et les élus prendront fonction et exerceront conformément à la nouvelle Constitution.

Processus électoral et avenir politique :

Avec la mise en place des nouvelles institutions sous la Cinquième République, on aura bientôt l'occasion de connaître le successeur de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBÉ, qui sera le premier Président de la République sous ce nouveau régime. Cela marquera un autre jalon historique dans la marche vers une gouvernance plus inclusive et démocratique.

Appel à l'action

Chaque Togolais est appelé à participer à ce processus démocratique. Ensemble, faisons de cette transition une réussite qui nous mènera vers une stabilité et une prospérité accrue pour notre pays.

L'adoption d'un régime parlementaire n'est pas seulement une modification constitutionnelle, c'est l'affirmation des pouvoir publique et la  détermination à construire un Togo plus démocratique, transparent et juste pour tous.

06 mai 2024

Togo : Faure Gnassingbé promulgue la nouvelle constitution, le régime parlementaire désormais en vigueur



Dans un communiqué en date de ce lundi 6 mai 2024, la présidence de la République annonce que le chef de l'Etat Faure Essozimna GNASSINGBE, a procédé ce jour à la promulgation de la Loi numéro 2024-005 portant révision de la Constitution togolaise.


Ceci marque ainsi nouvelle étape dans la vie institutionnelle du Togo. Votée en deuxième délibération le vendredi 19 avril 2024, cette révision constitutionnelle est le fruit d’une initiative parlementaire conduite conformément aux dispositions légales, enrichie des contributions des forces vives de la nation à la suite des consultations tenues du 08 au 12 avril 2024. 

Selon le communiqué de la présidence, cette révision participe au  renforcement de la démocratie dans le pays. La nouvelle loi fondamentale fait basculer le Togo dans la cinquième République, passant d'un régime semi-présidentiel à celui parlementaire.

Cette promulgation intervient juste après l'écrasante victoire du parti UNIR de Faure Gnassingbé aux élections couplées législatives et régionales.

La nouvelle loi constitutionnelle sera publiée au Journal officiel de la République togolaise.


Togo/Résultats provisoires des élections régionales 2024 : UNIR grand vainqueur avec 137 sièges


Après les législatives, la CENI vent de proclamer les résultats des élections régionales du 29 avril dernier. Sans surprise, UNIR remporte largement le vote.


Répartition des sièges

ADDI : 8 sièges 

ANC: 9 sièges 

BATIR : 5 sièges 

CAR: 1 siège 

DMP:4 sièges 

FDR: 3 sièges 

HP: 1 siège 

NET: 1 siège 

Nouveau Départ: 1 siège 

PDP: 1 siège 

PSR: 2 sièges 

UFC: 5 sièges 

UNIR: 137 sièges 

VSV: 1 siège.


Pour rappel, UNIR a recueilli 108 sièges sur les 113 aux législatives.

Présidentielle au Tchad : Près de 8,2 millions d’électeurs sont aux urnes ce lundi


Ce lundi 6 mai 2024, près de 8,2 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour désigner celui qui dirigera le Tchad pour les cinq prochaines années, après trois ans de transition politique suite à la mort de l’ex-chef de l’État Idriss Déby. Ces élections sont d'un enjeu considérable vu la position stratégique du pays dans la géopolitique mondiale qui est en pleine mutation ces dernières années.


Globalement, le vote se passe dans le calme à la mi-journée. Le duel se déroule entre le président de la transition Mahamat Idriss Déby et le premier ministre Succès Masra. 


Outre ces deux, 8 autres candidats sont en lice : Alladoum Djarma Baltazar, Lydie Beassemda, Théophile Bongoro Bebzouné, Nasra Djimasngar, Brice Mbaïmon Guedmbaye, Mansiri Lopsikreo, Albert Pahimi Padacké, Yacine Abdramane Sakine.